Réseaux sociaux d’entreprise : la concurrence Google +

On a beaucoup lu et entendu ces derniers jours à propos du choc Google + FaceBook.

Une fois, Google + ouvert et les "happy fews" lassés de leur dernier jouet, des points de vue différents fleurissent,  notamment celui publié sur le blog de FaDa  sous le titre très explicite : Avec Google + range tes amis et ferme ton blog.

Hier, Anthony Poncier lançait sur le blog d’USEO une réflexion intéressante : Google +, un RSE pour les entreprises ?

Cette interrogation me paraît bien plus pertinente que de savoir qui va grignoter le plus de parts du gâteau publicitaire que représente le marché des réseaux grands publics.

Sans discourir sur les fonctionnalités de Google + que je commence à découvrir (je suis certain que nos amis d’USEO ne vont pas tarder en nous produire une appréciation technique et fonctionnelle pertinente), je souhaiterais revenir l’espace d’une note sur l’intérêt pour les entreprises d’adopter cette plateforme en lieu et place d’autres outils de support au réseau social d’entreprise.

Google : éditeur de solutions professionnelles ?

La stratégie de Google est différente de celles de ses concurrents ou du moins annoncés comme tel.
En effet, au delà des fonctionnalités de recherche, Google propose aujourd’hui une palette impressionnante de solutions qui vont du système d’exploitation mobile aux solutions collaboratives, à la messagerie instantanée, et bien plus encore.

L’une des particularités de cet éditeur est d’avoir su offrir des solutions compatibles pour un usage privé et professionnell : la messagerie Gmail, Google Docs, etc.

Contrairement à Microsoft qui propose des versions "lights" de certaines solutions aux particuliers, Google semble avoir choisi de travailler à partir d’un socle unique, riche en terme de fonctionnalités, très facile à utiliser, universel et toujours disponible.
Le modèle d’affaires est lui aussi très différent et en rupture avec le modèle classique de licences perpétuelles (donc chères) pur préférer un modèle souple qui va du gratuit à la souscription selon les besoins.

Il est clair que Google s’est depuis longtemps profiler sur le marché des solutions d’entreprises et que le coeur de cible semble, aujourd’hui, être le marché des indépendants et des petites et moyennes entreprises.
En terme de stratégie, on comprend qu’un éditeur répartisse son revenu sur de multiples clients de petite et moyenne taille plutôt que de se concentrer sur le marché des Fortune 500, question de choix stratégiques !

Google + : une alternative crédible sur le marché des RSE ?

Aujourd’hui et au vu des annonces (un Google + Entreprise pour bientôt) et de ce qui est disponible : OUI

Oui, pour les raisons suivantes :

  • Une plateforme de réseau social d’entreprise est nécessaire à la stratégie de Google pour gagner des parts de marché auprès de petites et moyennes entreprises (10=>3’000 employés).
  • La capacité de Google à produire (développer) des solutions souvent innovantes est indiscutable.
  • Beaucoup de fonctionnalités sont déjà disponibles : vidéo chat, instant messaging par exemple.
  • Google a la capacité d’intégrer  Google + Entreprise avec les  solutions d’infrastructure des petites et moyennes entreprises.
  • La fiabilité des solutions est souvent très bonne et leur utilisation par un grand nombre contribue à maintenir, voire à améliorer le niveau de qualité.
  • Google est largement connu, référencé et apprécié par les utilisateurs potentiels.
  • Google est une société solide et structurée pour aborder ce type de marché.

Ce ne sont là que quelques idées à propos desquelles il me plairait de connaître votre point de vue.

Je n’ai pas de boule de cristal (pas plus que d’informations privilégiées de Google), seulement un peu d’expérience qui m’a fait écrire en avril dernier Réseaux sociaux d’entreprise, plateformes collaboratives : enfin dans la cour des grands !, mais faute de perspicacité je n’avais pas "vu" Google sur ce marché !

Par contre, les effets de professionnalisation et de concentration vont jouer à plein et ceci est toujours bon signe car ils attestent de la réalité d’un marché (pour les solutions) supportée par une volonté d’aller de l’avant des entreprises dans leur processus de mutation vers le "2.0" !

20 réflexions sur “Réseaux sociaux d’entreprise : la concurrence Google +

  1. Intéressant mais quand on voit déjà en simple lambda les problèmes de paramétrage et de confidentialité je dirai que Google va surtout se lancer dans le RSE low cost…
    A voir si TPE et PME accepteront d’investir sur une plateforme pour laquelle ils n’ont aucun contrôle en mode actuel et si google sera capable d’offrir une version spéciale entreprise…

    • Pas si sur Vincent, mais je suis d’accord avec toi en ce qui concerne l’édition Entreprise.
      Par ailleurs, je pense la stratégie de Google plus réfléchie (sinon c’est qu’ils ont perdu la main) que de se lancer, quelques mois et échecs après, en frontal avec FaceBook sur le même marché alors que des niches sont encore largement ouvertes notamment du côté des entreprises.
      Merci de ton commentaire et à suivre ….

  2. Je rejoins Vincent. je pense que cela a plus de sens dans un premier temps pour les TPE (1-50 employes) et les "do-it-yourself"-ers. Au dela de cette taille, la problematique organisationnelle du RSE, des choix de cercles/themes par exemple devient entiere et l’integration avec le metier necessaire. Maintenant je suis sur qu’un certain nombre d’acteurs conseil locaux et regionaux s’engouffreront sur ce "white space" pour offrir de nouveaux services. Ceux qui devront repondre sont ceux qui adressent les TPEs avec gusto comme les telcos avec leurs offres packagees comme Orange Cloud Pro en France.

    • Bonne synthése et je partage ton point de vue, mais les éditeurs de solution de réseaux sociaux d’entreprise sont sous une pression encore plus forte avec l’arrivée de Google +.
      On attend d’eux des vraies innovations qui supportent la richesse que peut créer la "relation transverse".
      On attend également qu’ils apportent – par les fonctionnalités et la manière de s’en servir et de les mettre à disposition [moblité, ergonomie, confiance, etc.] – une vraie valeur ajoutée au delà de la collaboration et des conversations.
      Avis aux "products marketers" et autres resposables de produits, il faut continuer à inventer les solutions dont aura besoin l’entreprise de demain !
      Mais nous savons que vous y travaillez ;-)
      Merci Jean-Luc et à bientôt

  3. Plus j’échange sur le sujet, plus je tente de projeter G+ dans le contexte de l’entreprise et plus je me demande : mais pourquoi donc ont-ils fait cela ?

    Au delà des fonctionnalités toutes plus sociales les unes que les autres, des querelles d’experts et des divinations diverses, l’une des choses que l’on a que très peu évoquée c’est l’alignement de G+ vis à vis de la stratégie globale de Google. Mais pourquoi donc ont-ils eu l’idée de faire un réseau social et surtout pour qui ?

    En y regardant de plus près, je ne vois pas bien pourquoi Google ciblerait l’entreprise dans le cadre d’une approche de type RSE. Que le positionnement de G+ soit implicitement plus centré Home Business / TPE / PME, tient plus aux usages "collaboratifs" de ses outils phares qu’à une réelle volonté d’attaquer cette cible. Ils auraient d’ailleurs commencés par Google Apps / GMail pour cela. Non ? Quand au grand public et plus particulièrement à la cible de Facebook (Divertissement / Temps libre / Amusement /…), ils ont compris qu’une attaque frontale ne servirait à rien et surtout que leur cible n’était pas celle-là non plus… Pour ce qui est des entreprises, (les grosses ;-)), dans le cadre du collaboratif et des usages type RSE, c’est un autre métier et pas celui de Google. Il faut pour cela de l’intégration, de la confidentialité, trop de contraintes légales, tenir compte de contextes bien trop particuliers et surtout pour un usage qui ne servirait en rien la fin de Google à savoir toujours mieux connaitre et en savoir plus sur nous !

    En fait, Google cherche à socialiser ses services pour tout simplement mieux nous connaitre, connaitre nos amis, les amis de nos amis, nos centres d’intérêt, nos préoccupations, en recommandation, nos envies d’ailleurs et d’achats… Bref pour tout simplement mieux nous servir…

    Car cette nouvelle machine à (ronds) euh… cercles ! vise bien à en produire d’autres des ronds (et pas virtuels ceux là ;-)) et c’est bien dans le search et la publicité ciblée que Google à développé de business model. Il n’y a qu’à voir comment les entreprises envisagent l’utilisation des pages professionnelles et surtout les capacités de segmentation et de ciblage d’audience… pour comprendre que Google va nous offrir de bien jolis services parfaitement complémentaires à ceux de nos médias sociaux actuels avec juste pour contre-partie un petit morceau "social" de nous et de nos amis !

    Dans les usages, je n’irais jusqu’à dire RSE "low cost"comme Vincent mais je partage complément son idée : Google+ deviendra le pont entre vie perso et vie pro entre #fb et le SI de mon entreprise, un ensemble de belles briques sociales, suffisantes pour initer et donner envie jusqu’au petites et moyennes structures. Parce qu’à y regarder de prêt, pour batir le SI de sa petite entreprise, chez Google y’a tout ce qu’il faut, outils et petits réseaux^^

  4. Ping : Réseaux sociaux d’entreprise : la concurrence Google + / InfGov’s Blog | Bioclimax

  5. Merci de cette analyse Claude (et de la citation de FaDa :-)). Le débat est lancé ! G+ se distingue de Facebook par un point très simple : Google est une machine à cash et se doit de le rester. Donc leur RS a été lancé dans cette optique, à l’inverse de Facebook qui recolle désormais les wagons avec un Business Model viable alors qu’à l’origine il n’y en avait pas. La stratégie de Google est "simple" : la clé de voûte est le moteur de recherche, lié aux Adwords. Donc plus Google aura d’infos, plus il pourra avoir de la pertinence publicitaire. Dont acte avec G+ pour le grand public (même s’il n’y a pas de pub dedans les infos collectées pour affiner la pub et le +1 permet d’avoir une analyse sociale des résultats du moteur de recherche).

    Reste la deuxième piste : les entreprises. Google est déjà présent, propose des solutions en SaaS ou on-premice, il est docn logique que G+ va rejoindre cette galaxie. Le produit idéal pour les TPE et certaines PME. Mais, à l’image de l’iPad qui a fait exploser le marché de la tablette et le CA d’Archos qui était le précurseur et vivotait, G+ pourrait être le détonateur d’un "mid market" pour les RSE venant dynamiser et évangéliser les entreprises en nouveaux usages. Les TPE étant par nature plus petites, très nombreuses et n’ayant pas les contraintes DSI des grands comptes, on va peut-être voir enfin le RSE s’installer comme un outil viable de communication autre que l’e-mail.

    Google étant ce qu’il est, et ne pouvant proposer à mon sens le même degré de confiance que certaines solutions spécialistes du domaine (pas en termes de fiabilité mais plutôt d’usage des données), il y a un coup à jouer pour les éditeurs en pointe à ce jour pour profiter de ce vent inespéré dans les voiles déjà bien gonflées des RSE.

  6. Je voudrais ici compléter l’analyse des uns et des autres… Google+ aura-t-il une orientation RSE ? Pour cela, je propose ici quelques idées à travers trois applications « sociales » de Google ou développée par des tiers via « Google App Engine ».
    La première concerne la couche sociale de partage prévue avec le navigateur « Chrome » et consort (safari, Firefox…) en effet Google propose via « plusone.google.com » de partager les informations recherchées à des tiers (le bouton de partage se retrouve d’ailleurs sur le blog de Claude super) or impossible de le faire avec des comptes googles apps (et pourtant je suis administrateur). Cette couche sociale de « partage » n’est donc pas prise en compte ? On sait que google prend plus de temps et utilise les comptes « gmail » comme des « béta testeurs » pour les solutions d’entreprises toutefois on peut s’étonner du temps passé ?
    Deuxième exemple la solution RSE « Socialwok ». Cette solution développée par des tiers vient de rendre l’âme. Or pour l’avoir testé et comparé à des « applications payantes » elle s’intégrait parfaitement à mes comptes googles apps et en valait largement d’autres. Pourquoi les développeurs n’ont-ils pas été « supporté voir sponsorisé par l’énorme firme Google ? ». Pourquoi, alors même qu’il proposait une simple couche sociale, le modèle n’a-t-il pas décollé ? Enfin, j’ouvre ici le débat… google n’a-t-il pas déjà développé de RSE à travers sa couche « Wave ».
    Je m’explique, à l’époque il fallait obligatoirement s’ouvrir un autre compte « @googlewave » pour utiliser cette nouvelle vague… (on sait le « bide » qu’a été wave par la suite). Ceci dit, pourquoi est-il proposé à tous les comptes Google apps (gratuit, payant, éducation…) ? Le plus drôle étant qu’il n’y a plus besoin de recréer un compte « wave ». L’ensemble des comptes de l’entreprise sont accessibles pour recréer des groupes de discussion et du partage d’information… bien loin d’égaler la solution « socialwok » elle pour le moins le mérite d’exister… Alors Google va-t-il lancer un RSE ? Si oui, il reprendra certainement les bonnes idées laissé en chemin, comme il l’a déjà fait en reprenant pour gmail l’approche « conversation » initiée dans wave… Au plaisir de vous lire vos remarques

  7. Ping : C’est décidé, à la rentrée je serai un collaborateur 2.0 ! « InfGov's Blog | Claude Super

  8. Ping : Avec Google plus les blogs sont morts … encore «

  9. Ping : Deux ans de blogging et même pas fatigué ;-) | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  10. Merci pour cet angle, ce point de vue.
    Ah, si seulement les entreprises s’ouvraient un peu plus mais confier ses secrets à Google (même en y croyant dur comme fer à leur "don’t do Evil") on peut toujours rêver.

  11. Ping : Réseaux sociaux d’entreprise : la concurrence Google + | L'ADN des réseaux sociaux

  12. Ping : Réseaux sociaux d’entreprise : la concurrence Google + | L'ADN des réseaux sociaux

  13. Ping : La communauté au coeur de l’organisation 2.0 | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  14. Ping : [Commerce de détail] Comment Google va rafler la mise ? | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  15. Ping : E20, social business : 3 ans de blogging et … | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  16. Ping : Réseaux sociaux d’entreprise : la concurrence Google + | Patrick Bouillaud Blog

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s