Débat 2.0 : Comment convaincre les dirigeants de l’importance des réseaux sociaux d’entreprise?

De retour de la "conférence" organisée par Boostzone et Collaboratif-info mardi 18 octobre à Paris, je vous propose de revenir rapidement sur les moments forts et "phrases clés" de l’évènement.

La première table ronde animée par Stéphane Moracchini réunissait Anthony Poncier, Bertrand Duperrin et votre serviteur.

Nous avons tenté de mettre la question sociale dans le contexte des entreprises, de leur évolution, en rappelant certains enseignements tirés de nos expériences, mais nous avons également voulu mettre en perspective et sous des aspects très pratiques cette évolution/mutation de l’entreprise.

Les questions ont été nombreuses et malgré la difficulté de savoir rester pertinent et "utile" dans un laps de temps très court, nous avons su mettre l’accent sur quelques points importants.

Si certains dans l’entreprise ont des craintes face aux projets collaboratifs ou "sociaux" dans l’entreprise, Bertrand rappelait à juste titre, qu’il faut également se poser la question des risques que l’entreprise prendrait en refusant d’accompagner cette mutation.

Anthony a très justement rappelé que la question du ROI reste encore largement débattue, mais que les bénéfices que les entreprises ont retiré des premières expériences sont indéniables même si quelquefois, ceux-ci sont plus difficilement intégrables dans une logique comptable (quelle valorisation pour une innovation, une amélioration, etc.). La question du ROI du RSE en tant que telle ne se pose pas, le RSE est au service de projets et/ou de processus et c’est dans ce cadre qu’on peut juger de sa pertinence !

Nous avons également engagé le débat autour de l’implication du C-level dans cette démarche et nous sommes tous d’accord pour mettre l’accent sur le nécessaire soutien voire "sponsoring" des exécutifs tout en reconnaissant que leur participation active (contribution) aux différents espaces dépend plus de leur personnalité et de leur envie et qu’elle ne conditionne pas la réussite de ce type d’initiative.
Le CEO doit soutenir le RSE car il contribue activement à la mise en oeuvre de sa vision pour l’entreprise.

La seconde table ronde réunissait Pascale Leclercq (MMA Académie), George-Edouard Dias (L’OREAL) et Nicolas Rolland (DANONE). Nul besoin de préciser à quel point leurs expériences sont riches et intéressantes.

Nous retiendrons des échanges menés par Dominique Turcq, outre la diversité des contextes, des cultures et donc des expériences, quelques "évidences" :

Le consommateur a changé, il veut du sens, il a besoin d’être en confiance : il est passé d’une attitude passive à la contribution (voir notre dernier billet) et qu’on le veuille ou pas, cette évolution est là, les outils existent et les entreprises doivent en tenir compte.

Si le consommateur a changé, n’oublions pas qu’il est également le salarié et qu’il ne laisse pas ses aspirations au vestiaire : il veut également participer et contribuer plus activement dans et pour l’entreprise (voir le sondage IFOP-Atelier)

L’entreprise DOIT s’ouvrir et "tirer profit" de cette évolution pour mieux innover, mieux servir, mieux vendre et ainsi rester profitable !

Que l’on soit dans une culture de confrontation ou de collaboration, les RSE permettent à chacun de "valoriser" ses compétences, ses idées.

Cette hiérarchie horizontale permet à l’entreprise d’avance, mais avant d’arriver là il faut convaincre en interne.

Le RSE n’est pas un "projet pirate", c’est un projet d’entreprise et les membres du panel, au delà de la diversité de leurs expériences, ont bien su mettre l’accent sur la stratégie nécessaire à la réussite des projets, stratégie qui passe notamment par une "collaboration active" avec les équipes en charge du SI et les RH, sans oublier (selon les objectifs) les équipes business et autres métiers (legal, finances,etc.).

Au delà de ces témoignages, il est patent que l’évolution que nous constatons tous (à notre niveau) est réelle tant dans les comportements que dans les attentes des individus.

L’entreprise de demain doit se mettre en condition pour savoir gérer au mieux l’individu dans la diversité de ses rôles : citoyen, consommateur, employé, prescripteur, etc.., et que les réseaux sociaux d’entreprise peuvent l’aider à gérer les projets supportant ce changement.

Oui, c’était bien !

A votre disposition pour en discuter plus longuement ;-)

25 réflexions sur “Débat 2.0 : Comment convaincre les dirigeants de l’importance des réseaux sociaux d’entreprise?

  1. Bonjour Claude,
    merci pour ce retour intéressant. Pour que tout le monde parle bien de la même chose pourrais-tu nous expliquer ce que vous entendez par RSE. Quelle est son étendu? Que permet-il? En quoi ça consiste… je pense que nous avons pas tous la même vision de l’outil.

    A bientôt

  2. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre les dirigeants de l’importance des réseaux sociaux d’entreprise? – The Wireless Agency - TWA

  3. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre les dirigeants de l’importance des réseaux sociaux d’entreprise? | Logicamp's Blog

  4. Pingback: Toute l'actu des Médias Sociaux et du Community Management | News-Community

  5. à l’heure ou la RSE, la vraie, Responsabilité Sociétale de l’Entreprise, n’est pas encore intégrée dans toutes les entreprises et ou le grenelle est régulièrement remis en cause, ne serait il pas pertinent de trouver une autre abréviation pour les réseaux sociaux d’entreprise. la RSE, la vraie me semble en effet bien plus importante à mettre en oeuvre. pourquoi pas MSE, Média Social d’Entreprise qui a le mérite d’être plus prêt de la réalité…

    • Oui pourquoi pas!
      Pour ma part, je préfère parler de plateforme collaborative ou d’espaces de contribution.
      Pour autant, il ne faut pas s’arrêter aux acronymes qui, je vous le concède, ne doivent pas masquer la réalité et les chantiers en cours sur le front du "social" et de la valorisation de l’immatériel.
      L’important est que les projets et les idées avancent et que les entreprises assument leurs responsabilités, ce qu’elles font pour la plupart, je crois.
      Merci

      • Bonjour ,
        un acronyme est bien loin de tout exprimé en effet… quant à assimiler reseau social d’entreprise à media social d’entreprise, l’idée est intéressante mais je crois que le raccourci est un peu trop rapide … pour moi le réseau social d’entreprise est un enjeu important de la compétitivité de l’entreprise. Pour illustrer mon propos j’ai posé l’équation suivante que je nomme équation gagnante : E2 C4 :-)
        En clair: E2 (entreprise 2.0) compétitivité = connaissances + connectivité + confiance !
        J’ai été ravie d’apporter mon témoignage à l’occasion de la table ronde animée par Dominique Turc le 18 octobre dernier ! Pascale

      • Merci Pascale pour ce commentaire ainsi que pour votre témoignage et la présentation des débuts de MMA Académie.
        Bel exemple de stratégie et de plan d’action marqué par : réalisme et pertinence + vision => succès.
        Merci encore
        Claude

  6. Je propose aussi une astuce simple : demander aux dirigeants de se pencher 10 mn sur la façon dont leurs propres enfants adolescents consomment le web et les réseaux sociaux et leur expliquer que ces ados seront bientot sur le marché de l’emploi, et qu’ils ne laisseront pas leurs usages 2.0 au vestiaire de l’entreprise :))

    • Tu as raison Franck ;-)
      Mais la raison ne prime pas toujours et certains considérent encore les réseaux sociaux en général comme des espaces futiles, donc inutiles.
      On sait d’expérience qu’il faut mieux accompagner que de "résister" à des évolutions de ce type.
      Au fait, parmi les dirigeants qui liraient ces lignes, combien ont un profil à jour sur Facbook ou Linkedin, Viadéo profil dont il se servent autrement que pour valoriser une image?

  7. Bonjour,
    je me permets de suggérer une piste éclairant les freins mais ouvrant des opportunités.
    La piste est la propriété intellectuelle :

    Sur les freins
    Imaginons qu’un salarié indélicat introduisant via le RSE une bonne "idée" reprise sur le web et s’en attribuant la paternité (il a sans doute des objectifs de travail collaboratif et un quota de commentaires à délivrer sur le RSE et la fin de l’année approche).
    Puis que l’entreprise exploite cette idée à son profit sans autre forme de validation (la pression du time to market).
    Puis qu’un concurrent de cette entreprise, ou un actionnaire, ou un autre salarié…

    Sur les opportunités
    Que veut dire d’ouvrir en terme de RSE ?
    Pourrait-on oser RSE Ouvert un RSE entre un RSE fermé (ie privé) et un réseau social professionnel public ?

  8. Pingback: Débat 2.0 : L’entreprise de demain,…, ce n’est peut-être pas pour demain ! « InfGov's Blog | Claude Super

  9. Bonjour à tous.
    J’ai le sentiment à la lecture de cet article que le débat sur la valeur des réseaux sociaux d’entreprise reste difficile à appréhender. Sans doute aussi parce qu’elle peut revêtir différentes formes.

    Quand je suis parti travailler sur ce secteur, c’est parce que je voyais un intérêt très fort pour les projets (et notamment les projets informatiques). L’avantage de cette approche est qu’elle ne demande pas de bousculer toute l’entreprise et qu’elle est très concrète.

    Pour la dénomination : je propose RSIE : Réseau Social Intra-Entreprise.
    Peut-être faudrait-il créer une discussion sur LinkedIn à ce sujet ;-) ?

    Au plaisir,

  10. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre vos collègues, vos employés, de la valeur de leurs contributions ? « InfGov's Blog | Claude Super

  11. Merci pour ce retour sur une journée qui a été riche visiblement en réflexion.
    En écho à ce débat je vous propose de penser du point de vue du collaborateur de cette entreprise de demain 3.0.
    J’ai assisté à une journée de conférence le 8 novembre dernier à Lorient qui avait pour thème le web et l’entreprise : 10 interventions pour dresser un panorama des usages concrets du web social dans l’entreprise aujourd’hui parmi lesquelles celle de Benjamin Cheminade sur la génération Y. Cette génération et celle des digital natives qui remettent aujourd’hui en cause le système de valeurs que nous avions nous.
    Comme le dit Franck Lapinta, à observer les collaborateurs de demain dans la consommation du web aujourd’hui, il est évident que l’entreprise ne pourra pas continuer à ignorer les réseaux très longtemps.
    Si cette génération se voit affublée d’un certains nombre de critiques, elle n’en reste pas moins drivée par des valeurs qui seront celles à valoriser demain : le projet comme unité de travail (qui ne sera plus un lieu mais un mode de vie omme le dit Benjamin cheminade), la collaboration, l’apprentissage en continu.

    Je vous invite à découvrir les interventions de cette journée sur le site de Lorient Technopoles Innovations : http://www.lorient-technopole.com/2011/11/retour-sur-la-journee-web-et-entreprise-2011/. Elles sont tout à fait complémentaires de ce débat.
    Ainsi que mes notes de ces conférences sur mon blog : http://iplanulearn.wordpress.com/

    Au plaisir d’échanger

  12. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre les dirigeants de l’importance des réseaux sociaux d’entreprise? « Marketing du Respect

  13. Pingback: L’intranet est mort, vive la #DigitalWorkPlace ! « InfGov's Blog | Claude Super

  14. Pingback: Social Business : en faire trop ou pas assez ? « Le Blog de Claude Super | Lets' make your business more social!

  15. Pingback: [podcast - 17|04]Enjeux des réseaux sociaux : l’évaluation « Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  16. Pingback: Deux ans de blogging et même pas fatigué ;-) | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  17. Pingback: Social business, non parce que c’est utile, mais parce que c’est rentable ! | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  18. Pas de réponse vraiment claire et en éludant le ROI on n’est pas embêté comme ça :-)
    Tout cela demande pour les dirigeants de digérer ces changements, identifier risqués et opportunités pour eux, cadre cela dans une vision puis confier le projet aux bonnes personnes issues de différents secteurs de l’entreprise.

  19. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre les dirig...

  20. Pingback: Comment convaincre les dirigeants de l’im...

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s