Gouvernance de l’information et entreprise 2.0 : perspectives 2012

La gouvernance de l’information, c’est un peu comme l’entreprise 2.0 (et ce n’est pas un hasard) : on en parle beaucoup, mais on la « réalise » peut être un peu moins !

La gouvernance de l’information est un élément indispensable à la construction de l’entreprise de demain car elle est déterminante pour la CONFIANCE.

Pour beaucoup, la gouvernance a été jusqu’alors une stratégie de défense, de protection et les mises en oeuvre de solutions ont été principalement faites pour répondre à des litiges !
C’est peu dire que la gouvernance n’est pas encore directement « intégrée » dans notre quotidien !

Et pourtant, la stratégie de gouvernance doit être proactive, mais également « naturelle » pour porter ses fruits et supporter la transformation de l’entreprise !

J’ai eu l’occasion de participer à différentes réunions, mais également initiatives (dont celle lancée par Jean-Pascal Perrein que je salue ici), lu différentes études, et il me semble qu’il manque à tout cela une dimension clairement affichée : le business !

La gouvernance au service du business

Que ce soit au niveau des applications et/ou processus « internes » ou des nouveaux espaces : réseaux sociaux d’entreprise, intranet 2.0 ou bien digital work place, la gouvernance de l’information doit être réfléchie principalement en tant que soutien aux affaires et non pas seulement comme une stratégie de défense décidée par les « risk managers » et les directions juridiques.
Revenons à la « définition de la gouvernance de l’information selon Gartner :

 Gartner’s own (official, which means we argued about every word) definition of is as follows:
Information governance is the specification of decision rights and an accountability framework to encourage desirable behavior in the valuation, creation, storage, use, archival and deletion of information. It includes the processes, roles, standards and metrics that ensure the effective and efficient use of information in enabling an organization to achieve its goals

Un usage réel et efficace des informations au service de la réussite des objectifs !

Dans le contexte plus concret du quotidien des organisations, cela oblige, pour autant qu’on le veuille, à un certain nombre de « nouveautés », à savoir :

  • rendre la « prise de décision » plus facile et transparente,
  • définir clairement les rôles et les responsabilités,
  • décider de « règles » (guidelines) à propos des contenus partagés et générés par les « utilisateurs » (versus ceux générés au niveau des applications d’infrastructure)
  • et ,, pouvoir « quantifier » les coûts de la non conformité des informations par rapport aux « règles » métiers (usages) ce qui implique de pouvoir disposer d’indicateurs clairs et pertinents pour le « business ».

Big Data vu par The Economist

En 2012, il est souhaitable que les entreprises mettent en oeuvre des stratégies en soutien à la valeur de l’information qui ne réside pas dans sa possession mais bien dans l’usage qu’on peut en faire !

Et c’est bien pour cela que les programmes (projets) de gouvernance de l’information et de « data quality », voire de « data excellence »  vont prendre un nouvel élan en 2012 : ils constituent le meilleur moyen de continuer à être efficace, pertinent, mais également mobile (et agile) et confiant dans un environnement « encombré de données et d’informations : selon IBM, nous produisons chaque jour 2.5 trillion bytes de données et 90% du volume actuel a été généré ces deux dernières années !)

Et pour vous, quelles sont les perspectives en ce qui concerne les programmes de gouvernance de l’information en 2012 ?

9 réflexions sur “Gouvernance de l’information et entreprise 2.0 : perspectives 2012

    • Dear Graham,
      Thank you for your support.
      I know your network is mainly English, mine is both and as there are so many English blogs, I write here in French and on AIIM community blogs in English!
      May be Deloitte in France could be interested in following my posts, who knows ?
      Cheers

  1. Dans la gouvernance de l’information, je fais la distinction entre l’information qui engage la responsabilité de l’entreprise, celle qui peut être utilisée à des fins de preuve ou de traçabilité des savoir-faire et l’information/outil de documentation de travail. Ces deux natures d’information ont des objectifs différents (même s’ils peuvent se rejoindre) : pour la première l’objectif est de sécuriser la responsabilité de l’entreprise, pour la deuxième, il est sur le partage de la connaissance. Les deux sont aussi importantes mais on utilisera des règles et des moyens de mise en œuvre différents. Voilà comment je vois les perspectives pour 2012 et pour les années suivantes ! PS : j’approuve la dimension « business », moi j’aime à parler des « gains » mais on parle de la même chose ?

  2. Pingback: Medias sociaux : quel besoin de gouvernance pour l’entreprise 2.0 ? « InfGov's Blog | Claude Super

  3. Pingback: Gouvernance de l’information et entreprise 2.0 : perspectives 2012 « Portail Francophone Coaching d'Intelligence & Conscience Collective

  4. Pingback: Gouvernance de l’information et entreprise 2.0 : perspectives 2012 « Portail Francophone Coaching d'Intelligence & Conscience Collective

  5. Pingback: [infographie]- Intranet social : un parcours d’obstacles ? « InfGov's Blog | Claude Super

  6. Pingback: Gouvernance de l’information, entreprise 2.0 : où en sommes-nous ? « InfGov's Blog | Claude Super

  7. Pingback: Gouvernance de l’information et entreprise 2.0 : perspectives 2012 | L'ADN des réseaux sociaux

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s