Economie de paix : collaboration, innovation et humanisme

La vie est source de beaucoup de rencontres, dont quelques unes comptent beaucoup plus que d’autres.

J’ai beaucoup d’égards et d’amitié pour mes proches et toutes les personnes que je croise, avec qui je discute ou partage un moment.

IMG_3476Le plaisir de la relation sociale est une vraie source d’énergie et d’inspiration pour moi comme pour beaucoup.
Et parfois, il y a plus, du simple fait de la personnalité et de l’expérience de la personne que vous rencontrez au hasard de deux chemins qui se croisent.

C’est ainsi que très récemment, je me suis retrouvé à travailler de concert avec Didier Pittet, le genevois qui a sauvé des millions de vie !

Si le parcours de Didier vous intéresse, je pense que vous trouverez dans le livre rédigé par Thierry Crouzet matière à satisfaire votre curiosité et à comprendre comment un tenant de « l’économie de paix » a su mettre en oeuvre une vision pour améliorer (et comment!) la vie du patient dans les hôpitaux du monde entier.

La démarche est intéressante et comme la résume Thierry Crouzet sur son blog:

Tout innovateur, et en fait chacun de nous, doit aujourd’hui se demander s’il se place dans l’économie de prédation ou dans l’économie de paix. Sachant qu’on peut être tantôt dans l’une, tantôt dans l’autre.

On appelle « commonistes » ceux qui choisissent l’économie de paix. Ils ont pour souci la gestion harmonieuse des biens communs, et d’augmenter la quantité de biens communs à notre disposition

Didier Pittet est un homme de conviction et doté d’une rare persévérance.
Avec cette innovation (il n’y aucun doute que c’en est une!) Didier Pittet s’est retrouvé – avec ses équipes – dans le rôle du perturbateur dans un milieu très, parfois trop conservateur et où le mandarinat est encore une réalité avec laquelle il faut savoir composer.

La vision est une chose, le leadership, c’est à dire la capacité à tout mettre en oeuvreéquipes, talents, méthodes, messages, sponsors, chemins, outils, etc.pour réaliser cette vision en est une autre et nul doute que nous en avons ici une parfaite illustration.

L’entreprise de demain, le monde de demain, la santé de demain, ont besoin de ces personnes qui sont capables de remettre en cause les méthodes, les pratiques et pas uniquement la technologie, pour espérer mieux répondre à nos besoins et nos attentes.

L’innovation n’est pas dans forcément dans la complexité technique ou procédurale, elle est avant tout dans la pertinence de sa proposition de valeur et quoi de plus pertinent que de sauver des millions de vies ?

WID_letterheadRejoignez-nous au Campus Biotech à Genève les 28 et 29 août à l’occasion du Word Innovation Day – Innovation for Health, une initiative de Didier Pittet et François Gilardoni avec la participation de projets en provenance de Calgary, Pretoria, Hong Kong et Genève.
De nombreux représentants de fonds d’investissement – dont Batelle Venture– seront présents.

La participation est gratuite (déjà plus de 300 personnes inscrites) et toutes les présentations seront diffusées en direct sur le web.
Vous trouverez également sur Twitter (comptes @MediaduM, @ClaudeSuper, … #WIDI4H) les dernières infos en temps réel ainsi que sur ce blog à l’occasion d’un « live blogging » de 2 jours.

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s