L’immaturité numérique, trop grave ?

Ce n’est pas encore la panique, mais cela pourrait vite y ressembler !

Il ne suffit pas d’appartenir à la très fameuse génération Y, ni d’utiliser le langage SMS à tort et à travers, ni de tenter de tout faire côté boulot à partir de sa tablette et d’un « share » gratuit pour avoir une maturité numérique suffisante !

Il en est de même pour les entreprises dont certaines pourraient rapidement en pâtir. Comme le souligne McKinsey dans un billet au titre non équivoque « Raising your Digital Quotient » il s’agit pour les entreprises de bâtir l’organisation et la culture qui saura mettre en oeuvre avec succès la meilleure stratégie pour elle et ne pas se contenter de « copier » les autres !

Basé sur l’exploitation des données liées au DQ (un indice composé de 18 critères) récoltées auprès de 150 entreprises dans le monde, Mc Kinsey constate :

Assessing Digital Quotient

Les résultats de cette étude ont permis aux auteurs de l’article de dégager quatre leçons essentielles pour les entreprises existantes.

  • Tout d’abord, la stratégie est clef !
    Les entreprises qui peuvent fonctionner comme des perturbateurs à l’échelle mondiale, telles que Spotify, Square et Uber-sont peu nombreuses. Plus rares encore sont les « façonneurs » d’écosystème qui fixent des normes de facto et dirigent des points de contrôle universels créés par des plateformes numériques sans cesse grandissantes.
    95 à 99 % des entreprises existantes doivent choisir un chemin différent, non pas en se contentant de « numériser » à la marge leur business traditionnel mais en s’engageant de tout coeur dans une stratégie claire.
  • En second lieu, le succès dépendra de la capacité à investir dans les outils numériques pertinents qui sont bien alignés avec la stratégie et à le faire à grande échelle.
    Les bons outils sont ceux qui vous aideront à garder la relation avec vos clients que la numérisation transforme dans la façon dont ils considèrent la recherche et les produits et services, dont ils interagissent et  dont ils prennent les décisions d’achats en tant que consommateur numérique.
  • Les capacités techniques tels que l’analyse de données (big data), la gestion de contenu numérique et l’optimisation des moteurs de recherche sont cruciales pour réussir mais ils ne suffiront pas. Une culture forte ouverte et « adaptable » doit permettre de combler les manques de ces techniques.
  • Enfin, l’entreprise doit aligner sa structure organisationnelle, sa gestion des ressources humaines et le développement des talents, ses mécanismes de financement, ainsi que les indicateurs clés de performance (KPI) avec la stratégie numérique qu’elle a choisi.

Le chemin est singulier et vous pouvez vous inspirer du détail des conseils prodigués par McKinsey pour dessiner le votre.

Et s’il suffisait d’une image pour se convaincre du retard accumulé dans la transformation numérique par les entreprises « souveraines » qui composent l’indice de la bourse de Paris, la voici !

Vous noterez au passage que c’est un sujet qui occupe visiblement moins les COMEX et autres organes de direction des entreprises que les sans parler des journaux et autres blogs sans parler des diners en viller en ville 🙂

000290857

7 réflexions sur “L’immaturité numérique, trop grave ?

  1. Pingback: L’immaturité numérique, tro...

  2. Pingback: L’immaturité numérique, trop grave ? | Veille juridique

  3. Pingback: Sans vision numérique, l’économie suisse peut-elle toujours gagner ? | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  4. Pingback: L'immaturité numérique, trop grav...

  5. Totalement d’accord, et cela résonne avec un article de Jean-Henri Morin, sur « La Suisse en voie de sous-développement numérique? », car l’état est censé piloter par l’exemple les sociétés…
    cf. http://www.letemps.ch/opinions/2015/01/18/suisse-voie-developpement-numerique

    Mais je reste convaincu que la culture digitale, doit être une appropriation globale, par tous.

    Car la culture numérique n’est effectivement pas « innée »: Nos C-Gen ou « Google génération » (d’autres disent Z-Gen), sont certes à l’aise avec les écrans tactiles et les claviers, voir d’une souplesse et capacité de frappe sur micro-touches de Smartphone à une vitesse hallucinante. Mais ils n’en restent pas moins des barbares numériques incultes, pour la plupart. La moitié ne savent pas ce qu’est le « Cloud computing », et n’ont aucune idée de « comment cela fonctionne ». Pourtant, le schéma de principe du fonctionnement du moteur à explosion, voir d’une centrale nucléaire ou thermique est acquis, dès 15 ans… Mais le Cloud? C’est quoi? Comment cela fonctionne?

    Ainsi, tous le monde à besoin de se réapproprier son patrimoine digital: Les Seniors, qui supportent une dictature numérique imposée. Les Juniors qui subissent une lobotomie d’overdose de stupidités digitales. Les adultes, X-Gen qui subissaient des solutions informatiques lourdes et pénibles et découvre de nouvelles approches « SaaS », poussées par les Y-Gen, avides de transformations sociétales, et durables peut-être?

    Pour ma part, je suis un « Google generation », juste né 40 ans avant les autres… Et je partage volontiers: Venez nous rejoindre à nos journées mensuelles d’entraides numériques intergénérationnelles http://pully.LesEnfantsDu.Net, ou bien à nos initiations sur le Cloud http://j.mp/ISEIG-Cloud. Me contacter pour créer les vôtres en d’autres lieux.

    Claude, merci de venir nous rejoindre sur http://Tech4Good.ch et d’y ajouter toutes les activités qui favorisent la diffusion de la culture digitale, you are welcome 😉

    • Pour la petite histoire, je suis en train de créer avec « CloudReady.ch » un questionnaire d’évaluation de QD, « Quotient Digital » individuel, d’un score de 0 à 167, un peu comme les QI… Mais c’est plus facile à faire que pour mesurer de l’intelligence 🙂 Toutefois, pas très léger, 34 questions…

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s