Intranet 2.0, réseau social d’entreprise : Y’a qu’a, faut que,… pas si simple !

Eh oui, il n’y a aucun automatisme ni aucune évidence dans la mise en oeuvre d’un projet de communication « ouvert » et participatif au niveau des organisations professionnelles même si le lien social est « naturel » et bien ancré dans notre ADN.

Les échecs ne sont ni rares, ni nouveaux (voir les retours d’expérience de Thales et APEC publiées en mai 2009) et bien que les projets aient gagné en maturité et malgré le soutien de nombreux consultants, éditeurs et bloggeurs dont nous sommes (méthode Coué ?), ce n’est jamais gagné d’avance.

Retour d’un échec

On peut imputer un échec à de multiples causes qui tiennent toujours, in fine, à la technologie et/ou à l’humain.

L’article publié en 2009 sur Agoravox et dont est extrait le schéma ci-joint avait eu le mérite de lancer un débat en s’arrêtant aux 4 causes majeures de l’échec d’un projet informatique : la rivalité, la mesure, la logique de mesure et l’outillage.

Bien que le réseau social d’entreprise ou  l’intranet ne puisse se résumer à un projet informatique, il est utile de rappeler que le choix de la plateforme est important mais qu’il convient d’abord de préciser le premier périmètre du projet et ses évolutions possibles et souhaitées.

Début  août, nous avons eu connaissance de la décision d’abandon d’un projet de réseau social d’entreprise mené par un organisme de formation.

Sans entrer dans le détail de ce projet initié par une organisation qui, comble de l’ironie,  vend dans son catalogue de la formation à l’animation et la gestion de réseaux sociaux et collaboratifs (les cordonniers ne sont-ils pas toujours les plus mal chaussés dans l’imagerie populaire ?), nous retiendrons trois principales causes à cet échec :

  1. l’absence de vision de la part du management :  difficulté d’imaginer les contenus, d’organiser les équipes, de mettre en place des critères (mesure) et donc de conduire le projet
  2. l’incohérence de la communication  (faire passer les moyens avant les objectifs) et l’impossibilité de recruter des contributeurs et de fédérer un noyau dur
  3.  la confusion entre mise en production technique et animation d’un réseau

Une logique de services

La collaboration se nourrit d’une logique d’ouverture et de services.

Que vous ayez un projet de réseau social d’entreprise ou de renouvellement de votre espace intranet, vous devez absolument considérer l’offre de services que vous allez mettre à disposition des participants que vous souhaitez voir participer aux espaces de partage initiés dans et au delà de l’entreprise.

Et ce n’est pas si simple  !

Quelles que soient vos motivations et les détails de votre démarche, elle doit rester progressive, rigoureuse et cohérente avec vos objectifs.
Il est en ce domaine quelques retours d’expérience utiles et celui de Alcatel-Lucent en fait partie.

A vous de promouvoir votre vision, de préciser vos projets et vos objectifs pour définir votre offre de services.

Chaque projet doit pour réussir s’inscrire dans une logique propice au développement de l’entreprise et pour mieux vous en convaincre venez en discuter avec nous à l’occasion de la Conférence Intranet 2011 : le 11 octobre, à Paris.

Récemment, on découvrait « The Innovator’s DNA » par Jeffrey H. DyerHal B. GregersenClayton M. Christensen, mais qu’en est-il, à votre avis, de l’ADN Collaboratif ?

15 réflexions sur “Intranet 2.0, réseau social d’entreprise : Y’a qu’a, faut que,… pas si simple !

  1. Excellent ! Et/ou tout simplement que Discours, La Vision du/des dirigeant(s) ne colle(nt) pas au actes en terme de collaboratif, et ne montre(ent) pas l’exemple

  2. L’absence de vision est sans doute un des grands problemes: comment en effet mettre en place un reseau social d’entreprise si les dirigeants n’en comprennent tout simplement pas l’utilite? Il faut mettre en oeuvre des moyens pour cela, mais c’est une strategie inevitable pour toutes les entreprises, et retarder sa mise en oeuvre ne le rendra que plus douloureux dans le futur.

  3. Pingback: Votre réseau social a-t’il une âme ? « InfGov's Blog | Claude Super

  4. La mise en place d’un outil collaboratif quelqu’il soit a une dimension organisationnelle forte et de nombreux impacts RH. (périmètres fonctions ..). L’appui et l’adhésion du management est indispensable à la conduite du changement. Les 3 causes d’échec sont très juste. Dommage que l’article ne livre pas des facteurs clé de succès.

  5. Pingback: Intrapreneurship : mythe ou opportunité ? (#intranet) « InfGov's Blog | Claude Super

  6. Pingback: #confintranet 2011 : Pragmatisme, réalisme et résultats « InfGov's Blog | Claude Super

  7. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre vos collègues, vos employés, de la valeur de leurs contributions ? « InfGov's Blog | Claude Super

  8. Pingback: L’entreprise de demain [#e20] – libérée, jusqu’où ? « InfGov's Blog | Claude Super

  9. Merci tout d’abord pour ce billet, toujours autant d’actualité. En ce qui me concerne, après avoir vu les atermoiements de ma propre entreprise pour finalement accoucher d’une toute petite souris je pense qu’une réorganisation de la communication doit précéder la mise en place d’un intranet 2.0, quel qu’il soit.
    Par exemple dans son fonctionnement actuel n’importe quelle entreprise, modèle top-down, se satisfait tout à fait d’une échange d’informations via l’email. Ce dernier est l’outil rêvé pour le cloisonnement des entités, pour une rétention de l’information, pour pérenniser l’existence des petits chefs. A cet égard j’attends avec impatience les résultats de l’interdiction de cet outil chez Atos (2013?).
    L’email n’est pas le seul en cause bien sûr mais il semble que son abus ait renforcé de mauvaises habitudes dont il sera difficile de se débarrasser.
    Revoir l’échange et le partage de l’information pour plus de transparence, moins d’échanges improductifs, rédondants et chronophages ne peut qu’amener à revoir certains comportements, l’utilisation de certains outils.
    D’une manière générale, l’intranet 2.0 ne s’imposera qu’en rendant volontairement obsolètes certaines habitudes et leurs moyens.

  10. Pingback: Intranet 2.0, réseau social d’entreprise : Y’a qu’a, faut que,… pas si simple ! | L'ADN des réseaux sociaux

  11. Pingback: Entreprise 2.0 : RH, marketing et DSI, l’union fait la force ! | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  12. Pingback: E20, social business : 3 ans de blogging et … | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  13. Pingback: 4 ans de blog, le temps passe si vite ! | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s