Entreprise 2.0 cherche leader désespérément …

Il n’est plus une semaine sans nouvel article concernant l’entreprise 2.0, la collaboration, les réseaux sociaux d’entreprise, et je vous laisse découvrir ou redécouvrir ceux que j’ai lu récemment :
Ca n’est pas parce qu’on collabore mieux que l’entreprise y gagne… par Bertrand Duperrin, – Comment créer les conditions pour favoriser le travail collaboratif ? ou encore Curator, social business :le temps des experts n’est pas celui des entreprises sur le blog d’Anthony Poncier et l’excellent L’entreprise 2.0 : pour les organisations d’aujourd’hui ou de demain ? à lire sur le blog d’USEO.

Vous en trouverez beaucoup d’autres sur le web et les différentes mises en perspectives, selon les sites (RH, IT ou encore marketing), sont le plus souvent intéressantes, mais j’ai pourtant l’impression qu’on tourne autour du pot !

Sortir du post-taylorisme et de l’organisation scientifique du travail

L’entreprise est-elle à la croisée des chemins ?
Peu nous importe et les exégètes des théories de management sont là pour nous le dire, mais le modèle 2.0 ne peut se résumer à un modèle dans lequel la technologie 2.0 vient porter secours au post-taylorisme !
Il est encore trop tôt pour annoncer une sortie de ces types d’organisation tant décriés publiquement mais si souvent mis en pratique partout et pas uniquement dans les entreprises.

La collaboration, la responsabilisation, l’expression sont-elles inconciliables avec des objectifs de productivité et de croissance ?

Ras le bol des gestionnaires, besoin de leaders !

Non pas que je pense que les gestionnaires sont inutiles, mais l’entreprise 2.0 a besoin de leaders, de visionnaires pragmatiques et aventuriers.
Les réseaux sociaux permettent à tout à chacun d’exprimer son avis, de partager, donc d’exercer son leadership dans un domaine, sur un sujet ou un projet.

Nous sommes peu nombreux (+- 1%) à profiter de cette opportunité, mais on ne peut nier son accessibilité quasi universelle !

Pour l’entreprise, le défi est du même type : réussir à faire émerger le ou les leaders qui construiront son avenir.

Qui peut réussir la mutation 2.0 ?

On connaît tous des patrons géniaux qui vous donnent ENVIE !
On a tous également connu ou côtoyé des dirigeants aimables (quelquefois), distants, imbus, mais surtout incapables d’articuler une vision, bref des OMBRES !
Dans ce cas, ce sont souvent les gestionnaires (sous contrôle du conseil d’administration) qui supervisent le fonctionnement de l’entreprise à partir du fameux cockpit (traduisez monstruosité de tableaux dynamiques généralement crées avec MS Excel).

Ces profils sont utiles à l’entreprise, mais ils ne peuvent combler l’absence de leader.
A l’instar de ce qui se passe dans les entreprises plus petites ou artisanales où les relations sont plus faciles (proximité) et souvent plus directes, le leadership est primordial.

La mutation des entreprises ne peut se faire sans conduite de changement bien sur, mais elle doit être portée par un ou plusieurs leaders afin de trouver les relais internes nécessaires à son succès.

Ne soyons pas naïfs, dans l’entreprise il en est comme dans la vie quotidienne : peu de collaborateurs souhaitent s’engager a priori.
Il seront d’autant plus nombreux à le faire si un véritable élan est donné par les PATRONS dans un esprit de collaboration et de reconnaissance au service d’une STRATEGIE d’entreprise.

Sans renforcement du sentiment d’appartenance, il n’ y a pas de loyauté et la mutation sera très difficile, donc les succès très incertains.

24 réflexions sur “Entreprise 2.0 cherche leader désespérément …

  1. Tout à fait d’accord, Claude.
    Pour moi, comme business angel, un projet même au top, n’est intéressant que s’il y un vrai leader à sa tête.
    Au fait, comment fait-on pour former des leaders en France?
    Cordialement.
    Patrick

    • Bonjour Patrick,
      La question n’est pas nouvelle!
      Récemment, j’ai revu rapidement une note qui expliquait que les circonstances ou l’environnement contribuaient à faire le leader. Je pense qu’il faudrait y ajouter des prédispositions personnelles.
      Il est paradoxal aujourd’hui de constater que nous n’avons jamais eu autant d’espace où affirmer un leadership (réseaux sociaux, forums, blogs, etc.) mais que les entreprises (et les conseils d’administrations) valorisent les gestionnaires, les comptables, au détriment des visionnaires et des vrais patrons !

  2. Pingback: [18/02/2011] Revue de web… 2.0 ! | Whiblog

  3. Pingback: Réseaux sociaux d’entreprise : 10 conseils pour réussir les projets | InfGov's Blog par Claude Super

  4. Je suis abonné depuis peu à votre blog – Bravo pour la qualité des billets, c’est un régal à lire.

    Extrait de la révolution émotionnelle : http://0z.fr/mGWkt
    En 1997, Csikszentmihalyi précise les conditions et impacts d’une plus grande fluidité émotionnelle avec nos capacités individuelles à mettre nos émotions au service de la performance et de la créativité.
    Etre ici et le faire maintenant au lieu de tenter de motiver sur une utilité à moyen ou long terme permet de développer un climat favorable qui stimule l’intérêt des participants. Qu’une tache soit trop facile ou trop difficile fait émerger ennui ou anxiété.

    Extrait de : De la caisse enregistreuse à l’entreprise apprenante : http://0z.fr/6gdVD
    Savoir contribuer au savoir global deviendra un critère de sélection de plus en plus présent et les habituels retentionnistes dans les entreprises vont devoir de changer d’attitudes et d’habitudes de travail.
    Avec le développement des connaissances, de nouvelles pratiques organisationnelles et managériales sont à développer et à inventer. Les seniors pourraient être l’une des clefs des réussites de demain si nous ne souhaitons pas voir partir en fumée toutes nos bibliothèques.

  5. « 2.0 » et « Ras le bol des gestionnaires, besoin de leaders »

    Les outils « 2.0 » doivent faciliter la tâche du manager et le réhabilité dans l’entreprise : c’est le discours inverse de celui entendu il y a 4 ans avec la promotion tous azimuts des réseaux sociaux, ceux-là mêmes qui devaient nous faire changer et fonctionner dans un monde nouveau, « sans hiérarchies établies » !!(à en lire certains « experts »).

    Simplifions le travail du manager, donnons de la lisibilité aux collaborateurs, aidons-les à travailler mieux ensemble, à développer une culture de coopération, de collaboration et d’écoute mutuelle … l’entreprise 2.0 viendra ensuite plus naturellement.

    Olivier
    http://www.efficeo.com

  6. Pingback: Edition de logiciels : la survie passe obligatoirement par le « social  « InfGov's Blog | Claude Super

  7. Pingback: Social Business, entreprise 2.0 : qui parle encore de ROI ? « InfGov's Blog | Claude Super

  8. Pingback: Réseaux sociaux d’entreprise : contribution, confiance et loyauté « InfGov's Blog | Claude Super

  9. Pingback: RSE, gouvernance de l’information, merci de votre participation « InfGov's Blog | Claude Super

  10. Pingback: Réseaux sociaux d’entreprise, quelle vision ? « InfGov's Blog | Claude Super

  11. Pingback: Votre réseau social a-t’il une âme ? « InfGov's Blog | Claude Super

  12. Pingback: Intrapreneurship : mythe ou opportunité ? (#intranet) « InfGov's Blog | Claude Super

  13. Pingback: PME 2.0 : Is small really so beautiful? « InfGov's Blog | Claude Super

  14. Pingback: #confintranet 2011 : Pragmatisme, réalisme et résultats « InfGov's Blog | Claude Super

  15. Pingback: Débat 2.0 : L’entreprise de demain,…, ce n’est peut-être pas pour demain ! « InfGov's Blog | Claude Super

  16. Pingback: Débat 2.0 : Comment convaincre vos collègues, vos employés, de la valeur de leurs contributions ? « InfGov's Blog | Claude Super

  17. Pingback: Entreprise 2.0 cherche leader désespérément … | Si mon projet TIC

  18. Pingback: E 2.0 : des outils, une grosse pincée de leadership, beaucoup de bon sens et un je-ne-sais-comment d’irrationnel ! « Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  19. Pingback: Entreprise collaborative, social business : y-a-t-il une place pour les cols bleus ! | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  20. Pingback: Social business, la fin de la « mécanisation  des esprits ? | «Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  21. Pingback: La communauté au coeur de l’organisation 2.0 | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  22. Pingback: E20, social business : 3 ans de blogging et … | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

  23. Pingback: Devoir de réponse : le numérique change tout ! | Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social!

Réagissez et partagez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s