Plateformes sociales d’entreprise : qui sont les leaders ?


La dernière publication de The Forrester Wave™: Enterprise Social Platforms en début juin est très intéressante car elle témoigne d’une « stabilisation de l’offre » et de l’émergence de réels leaders sur ce marché.

IBM, Microsoft et SalesForce se démarquent des autres éditeurs en occupant le devant de le scène et les « back offices » sociaux pour mieux consolider des positions déjà largement dominantes dans les infrastructures IT et métiers.

Il n’y a que SalesForce qui, en tant que « nouveau », a su s’imposer dans un marché dominé par les grands et sa légitimité « métier » y est sans doute pour beaucoup.

Source: Forrester Research, Inc.

Source: Forrester Research, Inc.

On notera la présence de bluekiwi et de Zimbra (ex Telligent) parmi les solutions bien classées (les critères de sélection des éditeurs sont clairement mentionnées dans le document ci-dessous).

Forrester a également cherché à identifier si ces solutions répondaient avec la même pertinence à une demande de plus en plus pressante des clients, à avoir intégré les plateformes sociales aux flux d’activités métiers.

De ce point de vue et sans surprise, SalesForce fait largement la course en tête devant Tibco

Source: Forrester Research, Inc.

Source: Forrester Research, Inc.

De mon point de vue, cette publication montre à quel point

  1. les éditeurs traditionnels savent acquérir un leadership sur des marchés nouveaux, notamment par des rachats de « pure players » dont le dernier en date, Jive s’est rapproche récemment de Cisco
  2. l’intégration (ou l’interopérabilité) avec les solutions métiers et l’infrastructure est clef dans l’appréciation de la valeur que peuvent porter ces plateformes dites sociales.

Vous trouverez à la lecture du rapport complet les éléments d’analyse et d’appréciation de la stratégie des solutions étudiées.

 

tibrr, LA solution pour l’entreprise 2.0 ?


Récemment, TIBCO a procédé à San Francisco au lancement de tibbr (Londres, Paris vont suivre en février) et ainsi confirmé son arrivée dans le monde des réseaux sociaux d’entreprise.

D’après les premiers retours (notamment de Dennis Howlett sur son blog), il semble que tibrr pourrait représenter la manière dont beaucoup ont envisagé l’Entreprise 2.0.

Dennis y trouvé dans tibrr un outil ouvrant la possibilité de faire ce que nous demandons à l’Entreprise 2.0.
En effet, tibrr semble se distinguer par une capacité à « fédérer » intelligemment les personnes, les processus et le contexte (données et contenus) en fournissant l’information de la façon dont les gens souhaitent la consommer.

TIBCO est un fournisseur de solutions d’intégration des données et de modélisation des processus depuis 25 ans.
La base installée de TIBCO comprend beaucoup de grandes entreprises, des organisations où il y a une nécessité d’intégrer en temps réel, et entre applications et systèmes disparates, les données.
Au bénéfice de cette expérience, TIBCO sait comment organiser et mettre à disposition, à l’échelle de l’organisation, les données en temps réel.

Quoi de neuf avec tibrr ?

Dennis met en exergue plusieurs points :

  • Tout d’abord, l’interface qui paraîtra déjà familière aux utilisateurs de Facebook avec la présence de nombreux onglets pour les événements et les personnes, mais bien plus important encore, elle se « nourrit »et procède à des échanges de flux de données en provenance d’applications métiers comme Salesforce.com, Oracle ou encore SAP.
  • Les processus métiers peuvent déclencher des événements qui apparaissent sous forme d’actions dans tibbr. Ainsi, par exemple, il pourrait s’agir d’évaluation des risques financiers dans un workflow où différentes personnes doivent être impliquées à différents points du processus.
  • Les utilisateurs peuvent choisir de s’abonner à des événements et de suivre des personnes qui représentent un intérêt pour eux et ils peuvent interagir au sein de l’environnement tibbr.

tibrr pourrait également représenter une alternative à l’email selon Ram Menon, directeur marketing chez TIBCO .

tibbr est capable d’ingérer des flux de données en provenance de n’importe quelle application, y compris Facebook, Twitter, LinkedIn et les flux RSS tout en permettant d’opter pour certaines communications qui restent privées alors que d’autres seront publiques.
tibbr supporte le protocole LDAP et peut être livré sous forme d’appliance ou en SaaS.
tibbr dispose d’outils d’audit et de fonctionnalités d’archivage et il peut être intégré avec les outils de gestion disponibles dans les solutions TIBCO en production.

TIBCO affirme vouloir vendre cette solution à de très grandes entreprises.
« Quatre semaines après le lancement d’un calme, nous avons 41.000 utilisateurs actifs », expliquait Ram Menon.

tibrr dispose d’atouts en terme de fonctionnalité et il pourrait séduire les directions informatiques car il est indépendant des applications et des systèmes en production.
Il semble facile à déployer et est annoncé comme s’intégrant facilement dans les organisations IT des plus grandes entreprises.

A suivre ………..